[ retour ]

26.10.2010

Archéologie: le tepidarium ressort de terre

MARTIGNY / Découvert en 1974, réenfoui en 1975, le tepidarium des thermes romains sis sous la rue du Forum va être remis en valeur. Le point sur les fouilles archéologiques en cours.

Le Service d'archéologie cantonal est en train de dégager les divers éléments du tepidarium. Mathilde, stagiaire en archéologie, s'affaire ici autour du système de chauffage des thermes. photo hofmann

Depuis quelques semaines, des fouilles archéologiques se déroulent à la rue du Forum, à proximité du parking de la Fondation Pierre Gianadda. Si la commune de Martigny et le Service cantonal d'archéologie sont concernés, l'initiative vient de la Fondation, plus précisément de Léonard Gianadda: «Ayant terminé d'importants projets comme le parc de sculptures, le Musée de l'automobile ou encore le nouveau Musée gallo-romain de la fondation, je suppose que je cherchais une nouvelle occupation. J'ai alors eu l'idée de relancer ce projet de mise en valeur du tepidarium, découvert en 1974, puis réenfoui en 1975. Ce projet me tient d'autant plus à coeur qu'il se trouve au centre, géométriquement parlant, des vestiges archéologiques de Martigny (amphithéâtre, domus Minerva, cave et caldarium, mithraeum, musée gallo-romain de la Fondation...). En parallèle à ce projet, nous allons d'ailleurs revoir la signalétique et les panneaux d'information de la promenade archéologique reliant tous ces vestiges.»

Des thermes publics

Archéologue cantonal, François Wiblé connaît particulièrement bien le dossier puisque c'est en 1974, date de la découverte des thermes romains de la rue du Forum, qu'il avait pris ses fonctions de responsable des fouilles de Martigny: «A l'époque, la rue n'existait encore pas. C'est lors de la construction des canalisations et des égouts pour cette nouvelle rue que ces thermes publics, datant des années 150 à 200 après J.-C., ont été découverts. Ils sont de grande taille et comprennent divers éléments comme le caldarium, le frigidarium, le tepidarium ou la salle de chauffe, éléments qui avaient alors été en bonne partie dégagés. Ce qui nous a permis de constater qu'un bassin du tepidarium - salle avec bassin d'eau tempérée - était en excellent état de conservation. En 1975, lors de la construction de la route, tout a été réenfoui. Puis, ce fut la découverte du temple indigène en 1976 et la naissance de la Fondation Pierre Gianadda en 1978. En 1982, le parking a été aménagé et, d'entente avec Léonard Gianadda, nous avons décidé de réserver la zone du bassin du tepidarium pour d'éventuelles futures fouilles... qui ont lieu aujourd'hui.»

Un nouveau pavillon

La commune de Martigny ayant la volonté de refaire toutes les rues des quartiers de la ville, les travaux seront coordonnés avec ceux de la rue du Forum. L'idée est de construire un pavillon couvert sur le bassin romain, qui sera complètement dégagé, et de relier, par le biais d'une pièce d'eau, ce pavillon à la Fondation. Les précisions de François Wiblé: «Actuellement, nous construisons un mur de protection autour du tepidarium. Sa fonction est d'ôter l'humidité présente dans le terrain pour éviter que le gel ne cause des dommages irréversibles au bassin romain. Une fois le pavillon couvert installé, nous pourrons complètement dégager le bassin, qui demeurera visible pour les visiteurs, de même qu'une petite partie du tepidarium.»

Les thermes s'étendant au-dessous de la rue du Forum, le projet prévoit l'aménagement d'une passerelle surplombant le site et faisant office de trottoir du côté du parking. Enfin, les murs qui demeureront enfouis seront marqués au sol sur la rue rénovée du Forum et en modeste élévation dans la parcelle voisine. L'inauguration de cette nouvelle attraction archéologique est prévue en automne 2011.

(Source: Le Nouvelliste, Olivier Rausis, 26 octobre 2010)

Lien

> http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/le-tepidarium-ressort-de-terre_9-231005

[ retour ]